Formation en Droits Humains et Citoyenneté du 25 au 29 mars 2017, Saly Hôtel à Mbour - Sénégal

Avec l'avènement de la deuxième alternance politique en 2012, l’Etat du Sénégal a engagé de nouvelles réformes d’envergure notamment, la définition du Plan Sénégal Emergent (PSE),  la réforme de l’Acte 3 de la décentralisation, la création de la Commission National sur le Dialogue Sociale et du Haut Conseil des Collectivités Territoriales. Ces mutations consacrent surtout une responsabilisation plus accrue des collectivités territoriales dans la gestion de leurs propres affaires. Aujourd'hui le Sénégal fait face à des défis en lien avec la mise en œuvre des reformes de l'Acte 3 de la décentralisation et l'amélioration de la gouvernance participative locale.

C’est pour accompagner l’Etat dans cette orientation, qu’a été initié le Projet de promotion de la participation citoyenne à la planification, budgétisation et gestion des affaires locales au Sénégal (Projet BPS). Le Projet BPS est une initiative conjointe portée par Enda ECOPOP et le Programme National de Développement Local (PNDL) avec l'appui et le soutien du Programme Équité de Genre dans la Gouvernance Locale (GELD), le Mouvement Citoyen et Open Society Initiative for West Africa (OSIWA). Ce projet, prévu pour 03 ans, couvre 105 collectivités territoriales et constitue la deuxième phase d’une première expérience tentée par Enda ECOPOP et le PNDL dans le cadre de la Convention établie entre ces deux institutions. Il vise à promouvoir une gouvernance participative, transparente et efficace des collectivités territoriales sénégalaises par la pratique du Budget Participatif dans les 14 régions du pays.

L’objectif global de ce projet est d’améliorer l'accès des populations aux infrastructures, équipements collectifs et services sociaux de base en promouvant la participation citoyenne à la planification, budgétisation, gestion et contrôle citoyen des affaires locales par la pratique du Budget Participatif.

La participation du citoyen aux initiatives locales suppose donc la satisfaction des droits économiques, sociaux, culturels et à un environnement sain. En effet l’émergence d’une citoyenneté active n’est possible au niveau local que si les citoyens sentent que leurs droits fondamentaux sont pris en charge par les autorités locales. C’est en ce sens que l’approche Droits Humains et Citoyenneté contribue au renforcement de la décentralisation comprise comme l’exercice de l’autorité politique, économique et administrative garantissant la participation populaire et le respect des droits humains.

C’est dans ce contexte qu’est organisée la présente session de formation, qui vise à doter au Projet BPS des formateurs, avec une parfaite connaissance des concepts, outils et méthodes pertinents pour cultiver une responsabilité individuelle et collective à agir pour la réalisation effective des droits humains et de la citoyenneté, base d’un développement local durable.

Objectif de l'atelier

Cette  session  de  formation  des  formateurs, vise à:

Former les personnes ressources du Projet BPS, à concevoir et conduire une session de formation des décideurs et acteur locaux sur les Droits Humains et la Citoyenneté,

Accompagner les formateurs à développer un plan d'action pour le développement des activités de formation.

Les participants

Les participants attendus sont aux nombres de 18 constitués : 

08 agents des divisions planification et formation des ARD,

02 membres du PNDL,

02 membres du Programme Équité de Genre dans la Gouvernance Locale (GELD),

02 membres du Mouvement Citoyen,

02 membres de Enda Ecopop,

02 membres des Organisations de la Société Civile (organisation de femmes ou de jeunes ou des personnes vivants avec des handicaps).